Le Picard des matelots de Berck

http://lepicarddeberck.org/

Article du 01/01/2008 (La voix du nord)

BERCK-SUR-MER

T'in souvyins-tu ? : le patron Baillet à la barre encore une année

 janvier2008.jpg
C'est décidé, Georges Baillet quittera la barre de son asso­ciation T'yn souvyin-tu ? dans une année, en passant le cap des 75 ans. Il s'est donné douze mois pour se trouver un successeur qui poursuivra la promotion du parler picard dans la région. Rencontre avec une associa­tion pas comme les autres...
Pour ses cours, il s'appuie sur les ouvrages de Michel Lefebvre, un chercheur boulonnais reconnu
« Nous aimons jouer dans les pe­tits villages des alentours, expli­que Georges Baillet. Grâce à nous, ils peuvent se payer au moins une fois l'an un vrai specta­cle ! »
 
Des cartons bien remplis
Dans les cartons de 2008, l'asso­ciation a le projet d'inviter, à la mi-avril, des clubs d'aînés de la Somme pour des sketchs et des chansons au Kursâal. Un nou­veau spectacle est aussi en chan­tier avec chants, danses et saynè­tes. Il est programmé pour les 14 et 16 novembre .
Pour Alain Quenehen, le respon­sable de l'organisation des specta­cles mais aussi du nouveau site Internet, l'association doit cepen­dant s'ouvrir sur d'autres ac­tions : « Nous avons en projet de réaliser des balades en patois sur la plage, aux sternes et au port de la Madelon, afin d'expliquer la vie de la marine berckoise avec beau­coup d'anecdotes ! Ces interven­tions se feront en direction des éco­les que nous avons contactées, mais aussi des touristes, le samedi après-midi, par le biais de l'office du tourisme. Nous voulons faire une passation gratuite de notre sa­voir ! »
Coup de tabac
Sans vouloir polémiquer, le prési­dent
"Nous projetons de réaliser des balades en patois sur la plage afin d'expliquer la marine berckoise avec anecdotes !"
Baillet regrette la scission de son équipe, en avril dernier, lors de l'assemblée générale. Un coup de tabac qu'il n'avait pas vu ve­nir... Cette séparation a conduit à la création d'une autre associa­tion, D'antan et d'acteur, par Mi­chel Hagneré qui se penche sur­tout sur la généalogie berckoise
« Quand on lâche ses boulets, lu avance plus vite, résume Georges Baillet, faisant référence au lan­gage de marin-pêcheur... C'était d'ailleurs devenu trop lourd à gé­rer. On avance plus vite mainte­nant et on pourra assurer un nou­veau spectacle chaque année ! » Solidaires, dévoués pour leur cause, les membres de T'yn sou­vyin-tu s'entendent très bien en­tre eux, comme a pu s'en rendre­compte le public lors du marché de Noël « Et ça se ressent aussi sur scène, parait-il ! conclut Georges Baillet qui laisse ainsi douze mois à ses seconds pour re­prendre la barre du bateau pi­card qu'il ne voudrait surtout pas voir partir à la dé­rive. J. C. R. (CLP)
>contact      Georges Gaillet  03 29 09 60 16 ou sur le site Internet: lepicarddeberck.fr.nf