Texte à méditer :  I tchin, n'kal poin inn rousèt.  (Les Poissons)
NOTRE PARTENAIRE
Nos Partenaires

Laurent CODRON - TRAITEUR
Hotel Restaurant LA BARRIERE
PARMENTIER Habitat Services
Agence MONROY
SARL DEGUINE PVC
Hotel REGINA
AGORA - L'archipel des plaisirs

 

Nous contacter
Connexion...
 Liste des membres Membres : 56

10  derniers membres : 10 derniers membres :
     lyadmivasoPKY lyadmivasoPKY        nelkowayoajj nelkowayoajj        uruduye uruduye        hedouwubu hedouwubu        omojeciqeqiya omojeciqeqiya        uledasuehyuel uledasuehyuel        eizejad eizejad        durezikobani durezikobani        iliresagenete iliresagenete        oradofe oradofe   

Votre pseudo :

Mot de passe :

[ Mot de passe perdu ? ]


[ Devenir membre ]


Membre en ligne :  Membre en ligne :
Anonymes en ligne :  Anonymes en ligne : 4

Total visites Total visites: 705138  

Record connectés :
Record connectés :Membres: 4

Le 17/06/2012 @ 23:27

Record connectés :Cumulé : 59

Le 17/03/2013 @ 12:34

Ephéméride
Samedi
19
Août 2017

Bonne fête à tous les :
Jean Eudes


C'était aussi un 19 Août
1934

Hitler est plébiscité Führer par les Allemands avec 90% des voix.


Né(e) un 19 Août 1946
Bill Clinton


Aviez-vous pensé à souhaiter un bon anniversaire à :

Fanny le 17 08 ?

La météo de Berck
Notre association

Fermer Qui sommes nous ?

Fermer Les Spectacles Passés

Fermer Les balades picardes

Fermer Les ecoles

Fermer La Danse folklorique

Fermer Les spectacles 2008/2009

Fermer Le festival Picard 2009

Recherche




Nos sketches

Fermer Anciens

Fermer Récents

Calendrier
Activités
Le Bar du Picard
Vous devez être connectés en tant que membre pour accéder au Bar du Picard
Nouvelles du monde

blog.gifDans la presse...

Tous les billets

Article du 30 Mars 2009 - par Barberousse

LA VOIX DU NORD lundi
30 mars 2009
BERCK-SUR-MER
L'association T`yn souvyin tu ? va organiser
son premier festival cette année.son premier festival cette année.
L'association picarde T'yn souvyin tu ? était en assemblée générale jeudi soir à la mairie. Pour une fois, le Pa­tois picard était resté aux ves­tiaires pour ce moment sérieux... Habituellement, hu­mour, rires et Malaires sont au menu de cette troupe de quarante bons vivants prési­dée par Georges gaillet. A l'énumération des spectacles et
des activités qui ont eu lieu l'an­née dernière, on se rend vite compte que l'association a gardé toute sa vitalité malgré les an­nées et une crise interne bien sur­montée, il y a deux ans. Spectacles avec des danses picar­des dans toute la région, neuf ba­lades commentées en patois. des promenades avec huit classes d'enfants des écoles publiques, des cours de picards sur Internet (plus de 30 000 visites en 2008), participations aux Feu d'or, aux Rencontres internationales de cerfs-volants, à la bénédiction de la
Toutes les activités sont reprises, même la Veillée picarde, avec une nouveauté cependant, les 13,14 et 15 novembre : le pre­mier festival picard. Il s'agit d'ungrand rendez-vous au Kursaal de Berck dont la date de rénovation est repoussée au 1er janvier 2010 et qui verra jouer plusieurs trou­pes de la région ainsi que des conteurs et des chanteurs. Cette initiative est soutenue par la municipalité représentée, ce jeudi par son adjoint à la culture, Alain Goillon. Ce festival qui pourrait même s'étendre, dans tout le canton de Berck en 2010.
> Contact: le président Georges Baillet
 03 21 09 60 16.
Voix-Nord_2009_03_30.jpg
Les13, 14 et 15 novembre, les passionnés de culture picarde ont rendez-vous au Kursaal de Berck.
Publié le 18/04/2009 @ 18:57  - aucun commentaire aucun commentaire - Voir? Ajouter le vôtre?   Prévisualiser  Imprimer l'article

Article du 01 décembre 2008 - par Barberousse

T'in souvyin tu ? a réussi
sa première

Voix-Nord_2008_12_01.jpg

Les acteurs ont fait passer un excellent moment au public réuni à la salle du Kursaal.
La salle du Kursaal était pleine, ce vendredi soir, pour la première du spectacle de l'association T'in souvyin tu ? Avec une pièce intitulée « Osom koèr lo ».
Devant des décors berckois, les gais lurons ont multiplié les sket­ches hilarants reprenant des mo­ments de vie et des lieux de la ville : l'asile maritime, le quartier chinois, les trottoirs troués, le tor­tillard...

Coup de chapeau aux chanteurs qui par leurs chants. bien sou­vent pastichés. ont donné une

note poétique au spectacle. Et qu'aurait été cette soirée sans les quadrilles des danseurs issus des répertoires du XIX° siècle.
De la simplicité, de la bonhomie, de la musique, des mots qui font mouche et qui font rire, des costu­mes, du rythme... C'est un peu tout cela la clef de la réussite de T'in souvyin tu ? avec un plus : l'amitié entre les membres de la troupe, la solidarité et le par­tage !

Un exemple ? La recette des en­trées et des programmes sera of­ferte au Téléthon. à l'église Saint-Jean Baptiste, l'école du Foiër et à l'association Enzo. Le spectacle a été redonné hier.

Publié le 19/12/2008 @ 19:46  - aucun commentaire aucun commentaire - Voir? Ajouter le vôtre?   Prévisualiser  Imprimer l'article

Article du 10 décembre 2008 - par Barberousse

14 - Mercredi 10 décembre 2008
Berck-sur-Mer
Avec T'in souviyn tu
Au bonheur du patois
 Reveil_Berck_2008_12_10_1.jpg
 Deux représentations très suivies
Un bel élan de généro­sité et de solidarité avec les Picards de Berck de l'asso­ciation T'in souvyin tu ?.
Près de 600 spectateurs en deux soirées, dans une salle magnifiquement décorée, pour assister à la représenta­tion du spectacle patoisant "O som koèr lo "un specta­cle totalement renouvelé avec nouveaux textes, sket­ches, saynètes, danses et chansons inédites':
Un spectacle qui n'engen­dre pas la mélancolie, loin s'en faut.

En participant très nom­breux à ce spectacle, le pu­blic Berckois a également

fait preuve de générosité puisque toutes les recettes ont été partagées entre le Téléthon, L'Eglise Saint­Jean Baptiste, l'École du Foïer
Le programme de ces deux représentations a été vendu au profit de l'association Enzo.
" T'In souvyin tu ? "était aussi présent sur le téléthon avec des leçons de Qua­drille dispensées à l'Agora.
Le marché de Noël les 12, 13 et 14 décembre au profit de l'Association ENZO
Le samedi 20 décembre à 19H30 veillée de Noël Pi­carde en L'église St Jean Baptiste.

Reveil_Berck_2008_12_10_2.jpg

Des patoisants en grande forme

Publié le 19/12/2008 @ 19:27  - aucun commentaire aucun commentaire - Voir? Ajouter le vôtre?   Prévisualiser  Imprimer l'article

Article du 30 Septembre 2008 - par Barberousse

« T'in souvyin tu » :
le passé est plein d'avenir

L'association « T'in souvyin tu ?» est toujours bien vivante, continuant ses actions et se diversifiant, mais toujours avec le même but : préserver l'écriture et le parlé picard des matelots berckois par 9e théâtre, les cours, la danse, les balades et le site internet.


Grâce au théâtre, le picard est présent dans les plus petits villages avec toujours beaucoup de succès. comme dans Les villes de la région. L'association est allée deux fois à Merlimont, à TignyNoyelle, village qui développe la culture musicale et qui n'oublie pas ses racines picardes.
Samedi, elle s'est rendue au Cro-toy où, là aussi, la culture pi

carde est bien présente. Samedi prochain, elle sera à Hucqueliers pour la dernière représentation du spectacle de la saison 2008.
Le nouveau spectacle aura lieu le vendredi 28 novembre à 20 fi 30 et le dimanche 30
no-vembre à 15 h 30 au Kursaal de Berck-sur-Mer. Il s'agit d'un spectacle totalement renouvelé avec des saynètes, chansons et danses inédites.
L'association organise une veillée de Noël le samedi 20 décembre â 20 6 30, à l'église SaintJean-Baptiste de Berck, avec des conteurs de toute la région ci la chorale des Dunes. L'entrée est gratuite. Tous les membres seront également présents au Marché de Noël.
Le nouveau programme est déjà en place pour 2009 à Merlimont et à Beaurainville

L'association applique une vieille règle de la marine berckoise, « éch partichach », c'est-à-dire le partage des bénéfices. Pour le pro-chain spectacle berckois. la recette sera . partagée entre le téléthon, le chauffage de l'église de Berck-ville et pour une classe de l'école du Foeïr.
La recette du Marché de Noël sera reversée entièrement à l'association Enzo.
La particularité de l'association est de rie faire que des actions originales, sans jamais doubler ou imiter d'autres associations. Berck Patrimoine et Traditions s'occupe de La Maison du Phare, de la gestion de la Marianne, des costumes berckois du patrimoine.
Les balades picardes qui sont organisées n'ont rien à voir avec . les clubs de marche. Les danses picardes se font avec l'aide d'une monitrice. Un groupe picard professionnel encourage et fournit les documents pour permettre à tous les membres de l'association de présenter un spectacle digne de ce nom.
T'in suvyin tu s'implique dans les écoles, les promenades et les découvertes du milieu maritime etc..
Georges Baillet, président de l'as-sociation est fier de déclarer : « 2009 sera une grande armée . peur nous, non seulement par nos nombreux spectacles program-mes, niais surtout par une sur
prise une nous préparons pour tous les amateurs de picard
Mais il est trop tôt pour en parler dans le détail. Nous le révélerons . en temps voulu. » 

Rens : 03 27 09 60 16, 03 21 09 67 02 ou 03 29 09 28 02.

 

2008_09_30.jpg

Les membres de l'association berckoise auront l'occasion de se montrer dans de nombreuses communes

Publié le 13/10/2008 @ 19:43  - aucun commentaire aucun commentaire - Voir? Ajouter le vôtre?   Prévisualiser  Imprimer l'article

Article du 01/01/2008 - par Barberousse

BERCK-SUR-MER

T'in souvyins-tu ? : le patron Baillet à la barre encore une année

 janvier2008.jpg
C'est décidé, Georges Baillet quittera la barre de son asso­ciation T'yn souvyin-tu ? dans une année, en passant le cap des 75 ans. Il s'est donné douze mois pour se trouver un successeur qui poursuivra la promotion du parler picard dans la région. Rencontre avec une associa­tion pas comme les autres...
Pour ses cours, il s'appuie sur les ouvrages de Michel Lefebvre, un chercheur boulonnais reconnu
« Nous aimons jouer dans les pe­tits villages des alentours, expli­que Georges Baillet. Grâce à nous, ils peuvent se payer au moins une fois l'an un vrai specta­cle ! »
 
Des cartons bien remplis
Dans les cartons de 2008, l'asso­ciation a le projet d'inviter, à la mi-avril, des clubs d'aînés de la Somme pour des sketchs et des chansons au Kursâal. Un nou­veau spectacle est aussi en chan­tier avec chants, danses et saynè­tes. Il est programmé pour les 14 et 16 novembre .
Pour Alain Quenehen, le respon­sable de l'organisation des specta­cles mais aussi du nouveau site Internet, l'association doit cepen­dant s'ouvrir sur d'autres ac­tions : « Nous avons en projet de réaliser des balades en patois sur la plage, aux sternes et au port de la Madelon, afin d'expliquer la vie de la marine berckoise avec beau­coup d'anecdotes ! Ces interven­tions se feront en direction des éco­les que nous avons contactées, mais aussi des touristes, le samedi après-midi, par le biais de l'office du tourisme. Nous voulons faire une passation gratuite de notre sa­voir ! »
Coup de tabac
Sans vouloir polémiquer, le prési­dent
"Nous projetons de réaliser des balades en patois sur la plage afin d'expliquer la marine berckoise avec anecdotes !"
Baillet regrette la scission de son équipe, en avril dernier, lors de l'assemblée générale. Un coup de tabac qu'il n'avait pas vu ve­nir... Cette séparation a conduit à la création d'une autre associa­tion, D'antan et d'acteur, par Mi­chel Hagneré qui se penche sur­tout sur la généalogie berckoise
« Quand on lâche ses boulets, lu avance plus vite, résume Georges Baillet, faisant référence au lan­gage de marin-pêcheur... C'était d'ailleurs devenu trop lourd à gé­rer. On avance plus vite mainte­nant et on pourra assurer un nou­veau spectacle chaque année ! » Solidaires, dévoués pour leur cause, les membres de T'yn sou­vyin-tu s'entendent très bien en­tre eux, comme a pu s'en rendre­compte le public lors du marché de Noël « Et ça se ressent aussi sur scène, parait-il ! conclut Georges Baillet qui laisse ainsi douze mois à ses seconds pour re­prendre la barre du bateau pi­card qu'il ne voudrait surtout pas voir partir à la dé­rive. J. C. R. (CLP)
>contact      Georges Gaillet  03 29 09 60 16 ou sur le site Internet: lepicarddeberck.fr.nf
Publié le 10/01/2008 @ 20:08  - aucun commentaire aucun commentaire - Voir? Ajouter le vôtre?   Prévisualiser  Imprimer l'article

Article du 27/11/2007 (2) - par Barberousse

Au profit de Notre-Dame des Sables
"T'in souviyn tu" sur la toile
Après plusieurs semai­nes de travail dans l'ombre, la troupe patoisante, T'in Souviyn tu a repris le che­min de la scène. S'étant pro­duit à plusieurs reprises dans les communes du sec­teur, c'est sur la scène du Kursaal que le grand rendez­-vous de l'année avait été pris. Les spectateurs, fidè­les, se sont à nouveau donné rendez-vous pour par­ticiper à cette soirée haute en couleurs. II est vrai que Georges Baillet et ses amis n'ont pas lésiné tant sur l'écri­ture que sur la mise en scène et les décors. Des dé­cors qui ont d'ailleurs été ter­minés à la dernière minute mobilisant toutes les éner­gies des bénévoles de l'asso­ciation mais aussi de Jean­Max Gonsseuame et de Claude Ducourneau. Mais le résultat est à la hauteur des espérances et c'est dans cette ambiance "place de la mairie" que les sketches, nouveaux et anciens, ainsi que les danses ont ravi le pu­blic berckois. Plus de 200 personnes ont ainsi assisté au retour du patois picard sur scène d'autant que ce spectacle était organisé pour la bonne cause. C'est en effet au profit de l'associa­tion Saint-Jean des Sables que cette soirée était organi­sée et plus particulièrement
 2007-11-21_2_1.jpg
On s'amuse aussi bien dans la salle que sur scène.

pour la restauration des orgues de l'Eglise Notre Dame des Sables

Gaby

Une soirée remplie de surprises puisque Gaby, originaire de Capelle-les-Boulogne, et qui a joué avec Ch'Guss,
est venu prêter main forte Geor­ges Baillet et ses amis. Le pu­blic a apprécié et en rede­mande
Et comme une surprise n'arrive jamais seule, vous pouvez retrouver tous les specta­cles sur la toile sur le site in ternet de l'association lepicarddeberck.fr.nf
 
 2007-11-21_2_2.jpg
Un public fidèle pour cette soirée patoisante
Publié le 25/11/2007 @ 19:31  - aucun commentaire aucun commentaire - Voir? Ajouter le vôtre?   Prévisualiser  Imprimer l'article

Article du 27/11/2007 - par Barberousse

T'in souviyn tu ravit le public    
Ils sont partis en campagne...
Une semaine après leur traditionnel rendez-vous au Kursaal de Berck, la troupe de Georges Baillet a décidé de s'offrir une promenade à la campagne.
Vendredi soir T'in souviyn tu a ainsi posé ses tréteaux dans la salle du Petit Saint­Vaast pour une soirée patoi­sante très appréciée. Le pu­blic venu très nombreux s'est bien amusé avec les sketches écrits et mis en scène par les membres de la troupe qui ont aussi confec­tionné les décors du specta­cle.
Le comité des fêtes et la mu­nicipalité d'Airon-Saint­Vaast ne regrettent certaine­ment pas d'avoir pro­grammé cette soirée dédiée au picard, la langue de chez nous.

 

2007-11-21_1_1.jpg
T'in souvyin tu au grand complet

 

2007-11-21_1_2.jpg
Georges Baillet et ses amis dans leur nouveau spectacle

 

2007-11-21_1_3.jpg
La salle était pleine pour applaudir la troupe patoisante

Publié le 25/11/2007 @ 18:49  - aucun commentaire aucun commentaire - Voir? Ajouter le vôtre?   Prévisualiser  Imprimer l'article

Article du......... - par Barberousse

FORT MAHON-PLAGE • SPECTACLE
La nouvelle école picardisante
Journ2-img.jpg
L'office municipal de la Cul­ture imite la troupe de théâtre en picard berckoise "T"in souvyins tu?" afin de donner une représentation sur la scène du Vox, dimanche 30 septembre à 15h30. Une nouvelle venue pour l'école de Georges Baillet qui avait déjà ravi le public fort-mahonnais dans son an­cien répertoire, il y a trois ans.
Défenseur de la langue picarde
Georges Baillet est berckois d'origine cayolaise. Issu d'une famille de marins ancrée au Hourdel, il grandit à Berck-sur­Mer qu'il considère comme fai­sant partie intégrante de la Picardie maritime : "aujourd'­hui Berck est administrative­ment au Pas-de-Calais, mais historiquement nous étions rat­tachés à l'évéché d'Amiens". Après une carrière sur Paris. Georges Baillet s'ins­talle à nouveau sur Berck en 1984. En devenant adjoint au maire en charge du patrimoi­ne, il défend bec et ongle sa langue natale : le picard. "Depuis le Nord de Paris jus­qu'aux confins de la Wallonie, le Picard est partout. Il ne faudrait pas perdre cet élément patrimonial si précieux du Nord" explique encore celui qui en 1997 fonde finalement une école de picard. Rapidement le professeur s'entoure de pas­sionnés bilingues, et reçoit bon nombre d'élèves. Comme tout enseignement, les rudiments sont souvent rébarbatifs et aux cours de grammaire Georges Baillet préfère l'apprentissage sur le terrain de la conversa­tion. Ses élèves apprennent en parlant, et aussi en jouant. Entre conversations et pièces de théâtre le picard trouve une seconde jeunesse et de plus en plus d'adeptes. "II faut se sou­venir qu'au Moyen-Àge la plus grande université de France est basée à Arras, et que la langue officielle est le picard, tirée du latin. Aussi, ça n'est pas le picard qui est une déformation du français, mais l'inverse" jus­tifie-t-on encore chez les fer­vents défenseurs de notre lan­gue nordiste. Comme toute langue vivante, celle-ci n'est pas une science exacte et les accents diffèrent autant que les prononciations ou les expressions. Le picard a évolué différemment selon qu'on se trouve à Lens, à Amiens, à Etaples, à Boulogne-sur-Mer ou au Crotoy...
Attirer le plus grand nombre à l'école
Georges Baillet est intaris­sable sur l'histoire du picard, et sa plus belle récompense est de voir ses disciplines jeunes et moins jeunes se produire sur scène, devant des salles com­bles. Selon lui, la plus grande difficulté est d'intéresser les jeunes, cependant un projet de danses folkloriques est en cours avec une jeune professeur de danse qui pourrait apporter à l'associa­tion du sang neuf, "cela-dit, nous sommes une petite trentai­ne sur scène, et tous nous nous amusons autant que le public Et soulignons que notre perle c'est une dynamique octogénai­re qui fait rire y compris les plus jeune grâce à un talent excep­tionnel" conclut Georges Baillet.
Johann Rauch
Dimanche 30 septembre, 15h30, salle du Vox. Réservation auprès de l'office de tourisme : 1000 avenue de la plage, ou au 03 22 23 36 00. Tarifs adultes 8 euros 5 euros pour les moins de 12 ans.
Publié le 02/11/2007 @ 23:05  - aucun commentaire aucun commentaire - Voir? Ajouter le vôtre?   Prévisualiser  Imprimer l'article

Article du 28/09/2007 - par Barberousse

14 BERCK ET SON CANTON.
 
BERCK-SUR-MER
L'association T'in souvyin tu
a effectué une rentrée studieuse
 Journ1-img.jpg
Les membres de l'association Tin souvyin tu se sont réunis pour établir leur programme. L'année sera studieuse et chargée.
Pour la fin de l'année, cinq specta­cles sont au programme : le 30 septembre à 15 h à Fort-Ma­hon. Le 12 octobre à 15 h à Cucq. Le 9 novembre à 20 h 30 au Kursâal de Berck-sur-Mer (au profit de l'association Saint-Jean des Sables). Le 16 novembre à 20 h 30 à Airon-Saint-Vaast.
En décembre l'association partici­pera au Téléthon comme elle en a l'habitude depuis plusieurs an­nées.
Un spectacle au Crotoy sera orga­nisé au cours du premier trimes­tre 2008:
Le marché de Noël de Berck se fera en collaboration avec l'asso­ciation Berck Patrimoine et Tradi­tions.
Les cours de langue picarde se fe­ront cette année sous forme de conversations avec explications grammaticales.
L'association organisera égale­ment des balades patoisantes pour tous, petits et grands. Un samedi par mois, de Stella à La Madelon, les enfants des écoles berckolses et les adultes pourront découvrir leur environnement et les métiers de leurs ancêtres, agrémentés de commentaires en picard.
Georges Baillet, président de l'as­sociation, est fier de constater que « l'association se développe et
est de plus en plus présente dans la vie de la cité. Elle est ouverte aux personnes de tous âges et de toutes origines, voulant défendre et pré­server le patrimoine linguistique Notre groupe, dynamique et mo­tivé, composé de membres de 18 à 88 ans, accueillera en 2008 une comédienne de 89 ans ».
Contacts: Georges Baillet (président) tel: 03 21 09 60 16.
Publié le 02/11/2007 @ 22:05  - aucun commentaire aucun commentaire - Voir? Ajouter le vôtre?   Prévisualiser  Imprimer l'article

Septembre 2007 - par QUENEHEN

journal1.jpgLE JOURNAL DE BERCK     ETjournal2.jpg          LE COURRIER  PICARD

Publié le 01/11/2007 @ 19:46  - aucun commentaire aucun commentaire - Voir? Ajouter le vôtre?   Prévisualiser  Imprimer l'article
Rubriques

FermerLa voix du nord

FermerLe Courrier Picard

FermerLe Journal de Berck

FermerLe Reveil de Berck

FermerLa presse Locale

Derniers billets
- 18/04/2009 @ 18:57
Article du 30 Mars 2009 ...
- 19/12/2008 @ 19:46
Article du 01 décembre 2008 ...
- 19/12/2008 @ 19:27
Article du 10 décembre 2008 ...
- 13/10/2008 @ 19:43
Article du 30 Septembre 2008 ...
- 10/01/2008 @ 20:08
Article du 01/01/2008 ...
Archives
07-2017 Août 2017 09-2017
L M M J V S D
  01 02 03 04 05 06
07 08 09 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31      

Médiathèque

Toutes les vidéos des spectacles ainsi que quelques chansons Picardes sont dans la Médiathèque.
Un avant goût est visible dans l'éphéméride... Un extrait différent par jour !

Cliquez ici !!


cadeau.gifSpécial !

La langue est une chose éphémère, ne plus la parler, c'est la perdre.

Dans "texte à méditer" en haut de la page, vous trouverez des dictons Berckois.

Cherchez en la traduction en français et aussi l'usage qu'en faisait le matelot  sur la manière d'exprimer les sentiments et la pensée.

Si vous avez un doute ou besoin d'une précision,passez nous un message, on vous répondra.


Une page de publicité

^ Haut ^